Les retrouvailles

avril 14, 2008 by

C’est très beau… j’aime beaucoup cette idée de rencontre.
Pour moi ce sont comme des miroirs : c’est une rencontre profonde entre l’univers en (ou et) soi-même ; ou celui qui observe, dans son voyage du silence…

Les visages tout autour, ils sont comme les témoignes, les guardiens de l’espace et du temps.

La danse des mémoires du passé de l’ancien temps, de la forêt, de l’eau…

A l’écoute de la mère terre, le secret se révèle. Le début de l’histoire se reconstitue avant que tout ne se brise…

Auteur : Myr

Publicités

Les aventures de Noun et Laricote

novembre 17, 2007 by

Il était une fois, une famille de bout de bois
Tout droit sortie d’une cabane en bois
Blottie sous les bois d’un jardin bohême
Des mains d’un créateur habile de ses « bois »
Non loin de ce lieu de rencontre où se retrouvent nos personnages de bois

D’une élégante ramure, un premier naît, un second, puis un troisième
Brindilles après branchages, la famille s’agrandit
La chaumière étant trop petite, ils s’exilent dans une contrée lointaine
Pour guider des kyrielles d’enfants déambulant dans une nature organisée
Tout spécialement pour faire découvrir ses bienfaits

Plantés aux embranchements des différents chemins
Ils montrent du doigt de bois la marche à suivre
L’œil malin, le doigt coquin
Dirigent ces hôtes plutôt habilement, discrètement, se fondant dans la nature

Chacun dans cette famille prend son rôle très au sérieux
S’applique consciencieusement à sa tâche
L’un dirige vers la gauche, l’autre indique la droite,
La nature selon les saisons offre chaque jour un décor différent
Dont aucun de ces gais lurons ne se lassent
Sauf un
Avide de découvertes, d’horizons nouveaux
De rêves, de reconnaissance et de célébrité.

Toute la famille accompagne ce dernier
Tout jeune, ardant et pimpant
Pour venir exposer sa beauté au tout venant
Celui-ci peu méfiant, se laisse embobeliner par un concurrent du défilé
Qui envieux, organise un piège avec ses complices peu scrupuleux
Qui le retiennent alors sur un îlot au beau milieu du lieu de rencontre.

Cerné, ne sachant plus comment s’en sortir
Il appelle à sa rescousse sa famille bien aimée
Qui tous unis comme à l’accoutumée
Viennent à leur tour intimider les ravisseurs

Surpris par Mouna la grand-mère avisée
Ebahis par la sagesse si éloquente du Vieux s’imposant là
toujours flanqué de son adorable nigaud non moins hardi
Persuasifs avec leurs yeux azurs irrésistibles
Menacés par Noun téméraire et Laricote intrépide
Les kidnappeurs comprennent vite leur méprise
Que de ce ravissant rameau ils ne doivent point se méfier

Celui si désireux de gloire
Rebuté somme toute par les risques encourus
Juste pour avoir voulu être admiré
Retourne à ses modestes tâches
Entouré et choyé par les siens
Qu’il découvre lui apporter finalement tant de bonheur

Auteur : Mimi

Les bonnes crêpes

novembre 16, 2007 by

Il était une fois une famille qui habitait en Afrique, dans un désert.
Un jour, elle entend parler de très bonnes crêpes sucrées fabriquées en Bretagne. Alors toute la famille, même pour Noun et Laricote, les plus petits, monte sur les chameaux pour aller les goûter.

En passant à Mellionnec, ils ont vu des sculptures qui mangeaient des crêpes. Elles ont invité toute la famille à les goûter. C’était très bon.

Tristounet, le plus grand, pleurait parce qu’il s’était blessé pendant le voyage. Mais la cigale lui a donné un pansement et tout allait mieux.

La famille a décidé de rester habiter dans ce village.

Classe de CP
Ecole Pierre Mendès-France (Plouguernével)

Une étrange famille venue d’Afrique

novembre 12, 2007 by

Il était une fois, une famille venue d’une forêt d’Afrique. Tous les membres voulaient quitter leur pays car il y faisait trop chaud. Ils décidèrent de partir à Paris mais ils se perdirent en route et arrivèrent à Mellionnec.

Dans cette famille, il y avait notamment deux frères, Noun et Laricotte. Il y en avait aussi un qui pleurait, Pleurnichou, car il était triste de ne pas être à Paris. Il était le seul à savoir que toute la famille n’était pas arrivée à la bonne destination. Il y en avait un autre qui tirait tout le temps la langue, pas pour se moquer des autres mais, parce que c’était sa façon de communiquer. Il s’appelait tireur de langue.

Un jour, ils virent la grande sculpture des mains et pensèrent que c’était la tour Eiffel alors, ils décidèrent de rester. Et c’est depuis ce jour là, que l’on peut croiser cette étrange famille dans les jardins de Mellionnec.

Les élèves de CE1 de Plouguernével.

Première histoire : « Nuit d’Ancre » Gisèle B.

octobre 20, 2007 by

Il y avait derrière les Lohn la terreur de ce long voyage définitif dans la nuit cosmique.
Il y avait devant eux l’invite d’une barrière, un angle de granite, un buisson, une mare.
Il y avait dans cette terre meuble à l’odeur verte le bien-être de plonger ses racines.
Il y avait près du premier arbuste la prudence de Möhl et Rave montant la garde.
Il y avait sur le talus le frisson du vent dans les grands peupliers bruissants.
Il y avait sur le chemin la joie fière de Noun lâchant la main paternelle pour ses premiers pas terriens.
Il y avait dans le cœur de Noun-Bahr la certitude rayonnante d’avoir bien choisi la planète où son enfant pourrait grandir.

Il y eut au fond du bosquet le sanglot déchirant de Mouna-la-magicienne Lohn.

Il y eut tout proche en écho le sanglot de Baal-le-Sage…
Il y eut par-delà la mare l’émotion de son visage aux yeux bleus magnétiques.
Il y eut dans la nuit d’encre des remous d’âmes et des craquements de branchages.
Il y eut dans un rayon de lune la stupeur des Lohn de voir surgir des êtres longilignes au masque d’or.

Il y eut entre les feuilles un long conciliabule des Aureus désignant le plus jeune.
Il y eut dans un silence épais de vie suspendue l’hésitation gonflée d’espoir de Laricote.
Il y eut vers le centre du cercle le pas en avant vers ces nouveaux venus.
Il y eut au-delà de l’étrange la naissance d’un sourire.
Il y eut au bout des rameaux tendus la promesse d’une feuille.
Il y eut dans le Kreiz Breizh la Rencontre des Lohn et des Aureus…

Gisèle B.

Trois personnages bien étranges…

octobre 10, 2007 by

Un nouveau personnage se dévoile…

octobre 5, 2007 by


Merci Corinne pour la photo.

Ca y est tout le monde est arrivé !!!

septembre 22, 2007 by

Ca y est tout le monde est arrivé.
Les voici enfin rassemblés dans la verdure d’un petit jardin de Mellionnec autour d’une mare.

Je vous présente Noun et Laricote les deux seuls personnages qui portent un nom :


Voici Noun


Voici Laricote

Il sont accompagnés par neuf autres personnages, mais comment s’appellent-ils ?
Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Je vous invite à dévoiler votre imaginaire en racontant leur histoire.

A vos papiers, à vos crayons 😉

P.S.: pour connaître en détail les modalités du jeu je vous invite à consulter la page Comment participer ?

Bonjour tout le monde !

septembre 15, 2007 by

Bienvenue sur ce site où vous allez pouvoir découvrir les fabuleuses aventures de Noun et Laricote.
Ce site est encore en cours de réalisation, alors encore un peu de patience…
Très prochainement, c’est-à-dire dès le 22 septembre 2007, je vais vous proposer un petit jeu.

Alors rendez-vous dès le 22 sur ce site.
À très bientôt 😉